ABOUT LANTHANID

Profile

Age
30
Gender
Male
Sexual Preference
Straight
Country
France
City
Occupation
Marital Status
Single
Smokes
Yes
Drinks
Occasionally
Languages Spoken
French, English

Appearance

Height
177
Hair Color
Brown
Hair Length
Short
Eye Color
Brown
Ethnicity
Caucasian
Body Type
Average
Body Hair
Hairy
Facial Hair
---
Male Type
Wolf
Penis Size
Average
Tattoos
Yes
Piercings
No

Bio

WWW.NUWHMAN.WORDPRESS.COM "Le climat était anxiogène. L'air chargé aurait mué en quelque chose de suffocant, il n'en était pas moins respiré. Inspiré, alors dans les conduits d'une métaphysique de corps, il envenimait, doucement, quelque chose. La portière claqua. Mes mains sur ses fesses. OOOH ! Elle a écrasé le rétroviseur sur un coup de rein. Déboité, le pauvre pendouille, il est bien tout seul dans cette forêt sombre, éclairée par la liseuse. Faiblement je m'évanouis à moitié, elle me soutient un peu amusée, un peu flattée, mais pressée de voir comment je reste pas trop debout, flageolant. Tout limité par un disfonctionnement ponctuelle de ma pertinence actée, oui, je m'évanouis à moitié, je défaillis, je tombe, et elle me glisse un truc genre... Que je n'écoute pas et auquel je réponds presque pas vraiment sans savoir que ça m'excite autant que je voudrais que ça la pousse ; à quoi ? Je ne sais pas trop. Je lui ai dis que c'est pas comme ça qu'elle me fera jouir, alors elle s'est vengée, effectivement je défaillis, je m'évapore, et alors ? Et bien en fait, c'est la mort qui nous frappe. Je voudrais lui rendre ses yeux étincelants mais je n'ai que mon gras du ventre. Je voudrais lui rendre sa chevelure de plante grâcieuse, mais je n'ai que ma barbe hirsute. Je jalouse son sourire forcé qui me touche pourtant quand elle me le force, sincèrement, alors que le mien semble si faible, si atrophié, si peu entrainé, elle ne me voit pas comme je suis aussi plat dehors que dévasté dedans ; elle me croit traumatisé et bougon, peut-être ? Elle aurait un tas de trucs à me reprocher mais elle a pas le droit, comme j'ai pas le droit de lui reprocher sa voix casse-noix et pourtant exquise, ses paroles en l'air que je gobe avec gourmandise, et surtout ces galères qu'elles traîne presque aussi bien que moi les miennes ; on est deux oiseaux, deux chouettes hiboux, qui dorment pas cette nuit à la lumière de la liseuse, quoique. Moi je suis bien catatonisé ; mon corps, plus rien ne réagit. Je me respire en tube. Je reprends les facultés de mon anatomie comme la buée s'enlève après un souffle sur une vitre. Elle est belle. Elle n'a tellement pas cette présence à ce qu'elle me domine. Et pourtant elle le fait, presque comme si j'en avais encore envie. Mais... Je suis enfermé. Je ne peux pas lui dire que j'suis détruit ; je ne le sais pas moi-même ; tout ce qui m'attire en elle est réuni, quand je lui dénature ce qu'on s'en fait ; j'aime tellement son corps nu, tout est déconstruit par la sexualité qu'on partage, et je n'aime que ce qu'elle ou moi vibrons, mais c'est surtout parce qu'on fait généralement ce truc pour se prouver autant que pour vibrer de ces preuves. Mais elle ? Dans son retour ouvert envers moi, presque trop inconditionnel d'ailleurs, j'y ai trouvé un sentiment d'une paix qui oui, me fait défaillir ce soir sous la liseuse. Elle me risque un AVC ! Alors on se pause et j'hallucine des trucs. On reprend, on arrête, on finit on recommence et à jamais, pourtant... pourtant la nuit, elle se termine, et puis un moment je suis là, et je murmure... - ça fait mal, en fait, ce truc, tu trouves pas ?" - Dot Quote - le monde de l'écriture

LANTHANID'S PHOTOS


Sticker register right en